L’Association de distribution en boîtes aux lettres (ADBAL)


Face au développement d’activités de distribution d’objets en Boîtes Aux Lettres (colis, bulletins municipaux, presse, imprimés sans adresse) par des opérateurs multimétiers, et afin de rendre le plus transparent possible les moyens utilisés par les acteurs de la distribution en boites aux lettres, La Poste a décidé de partager son code service VIGIK avec ces opérateurs, constitués à leur tour en association, l’ADBAL.

L’Association de Distribution en Boites aux lettres « ADBAL » a été créée en février 2010 (selon les Statuts consultables dans l’encadré supérieur droit de cette page).

Pour la bonne utilisation de ce code, les membres de l’Association ADBAL signent une charte d’utilisation (consultable dans l’encadré supérieur droit de cette page), comprenant notamment des obligations d’identification, le respect des étiquettes « stop pub », le respect de la sécurité et la propreté dans les immeubles.

Ils informent les gestionnaires d’immeubles de leur zone de distribution et de la démarche entreprise pour accéder aux boîtes aux lettres des immeubles gérés par eux.

Ils informent notamment les gestionnaires d’immeubles de la possibilité d’exprimer leur refus à les voir pénétrer dans l’immeuble et le respect de ce souhait.

L’Association instruit entre autres les plaintes déposées auprès de l’Association VIGIK quant à l’utilisation inadéquate du code service VIGIK mutualisé, avec un système d’avertissement en cascade. L’opérateur malveillant peut être exclu de l’utilisation du code temporaire ou définitivement.